Souscription

Cette souscription sera ouverte dès que nous aurons établi des budgets prévisionnels. Il y aura aussi la possibilité de participer en achetant des parts sociales dans la future Société Coopérative d'Intérêt Collectif de 4 RIVES.

Voir Le projet 4 Rives

Recherche

Photo: source le site des "Jardins de Chaumont sur Loire"

C’est à travers une prise de conscience d’un «paradigme écologique» et notre intention de toucher un grand nombre de personnes que nous envisageons le déploiement du projet 4 rives. Il vise la création d’un double espace-temps autour de deux axes:

un espace d'expérimentations d'agricultures écologiques

et un « Festival des jardins méditerranéens »

L’un: territoire multifonctionnel dédié à l’observation et à l’expérimentation continue sur de longues périodes, voué à la sensibilisation, à la compréhension, à la vulgarisation et à la réhabilitation des savoirs et savoir-faire novateurs, vernaculaires, traditionnels;

L’autre: espace de la créativité, de l'imaginaire, de l’émotion, de la projection, de l'altérité, de la miniaturisation, de l’allégorie

Les cheminements actés dans ces espaces réaliseront la cohérence du projet. Nous ferons de cette coexistence un principe fort de fonctionnement.C'est pourquoi nous avions retenu pour notre séminaire de juillet 2014 deux angles de réflexion:

-les transitions de l'agriculture et des paysages-territoires  vers des formes écologisées    

-l’art des jardins à la fois champ d’expérimentation  pour le développement des connaissances agronomiques/agricoles mais aussi  laboratoire en plein air pour la mise en place de modèles d’organisation urbaine et territoriale

L’ensemble vise une économie de moyens, des espaces modulables, une mutualisation des équipements ainsi qu'une autonomie optimale, pour une mobilité fluide des visiteurs et des stagiaires. La promenade et la mise en scène seront des éléments déterminants pour l’attractivité et la plasticité des lieux.

Sa mise en œuvre devrait être facilitée, à la fois par la mise en place du site web collaboratif  du projet, et, par l’évolution de l’association vers le statut juridique de Société Coopérative d’Intérêt Collectif. A cet effet nous espérons voir se développer à côté des chercheurs, des prescripteurs, des représentants des collectivités territoriales la meilleure représentativité possible de celles et ceux qui vivent et façonnent le territoire d'accueil du projet ou entrevoient à travers celui-ci la bifurcation nécessaire à notre mode de développement dominant actuel.